25/02/2011

La mort!

Render Jeux vidéos - Renders femme triste

L’orage gronde, je frissonne.   La mort l’enserre comme une liane.   Dans ses yeux flotte la tristesse, plus aucune magie n’opère.   L’homme de sa vie est mort, son amoureux, celui qui à chaque moment important lui apportait un petit cadeau, de l’affection, une parcelle de vie amoureuse.   Être différent ne veut pas dire ne plus ressentir, ne pas avoir mal.  Mademoiselle sourire ne rit plus…l’âme en berne, elle cueille chaque parcelle de ce qu’il lui reste de lui.    Elle me montre une petite médaille faite pour se souvenir, sa voix est enrouée par l’émotion.  Comme une mère louve j’en profite pour l’agripper par la peau d’âme :

-Tu l’aimais ton Julien hein? Que je lui lance. 

-Oh oui Véro je l’aimais beaucoup…pour vrai!

Elle me raconte cette dernière fois passée à ses côtés, cette fête de St-Valentin parfaite.  J’imagine cette grande tristesse qu’elle vivra à voir filer le temps sans lui. 

Le silence est lourd, sa peine s’y glisse doucement.   Puis je m’accroche à chaque parcelle d’elle.  Délicatement, je lui parle d’aimer bien au delà de cette terre, bien plus grand que le cœur.  Elle me sourit en laissant couler les flots de son amour perdu.  Je lui parle de ressentir la beauté de l’invisible qui l’entoure, de sentir l’amour encore présent en son cœur…d’aimer ce qui n’est plus tout en continuant de vivre.   Elle me dit ce qu’il aimait et me propose de regarder tout cela pour deux maintenant…et je souris.   Sur sa table de chevet un petit coin d’amour y est déposé….sa médaille, son signet, cette fleur prise près de son urne et doucement, sans un mot… elle laisse passer le temps.