26/11/2009

la reconnaissance....

Étant gamine, lorsque c’était difficile, j’imaginais ma mère et mon père qui me regardaient par une caméra et je redevenais sage et concentrée... Tout allait pour le mieux !  A l’âge adulte il m’est arrivé par moment d’y penser et de me dire "Bah... Je crois qu’ils seraient fiers de moi !" entre autres, si j’avais ce sentiment intense d’avoir aidé un autre humain. 

J’ai toujours aimé faire une différence, apporter une essence subtile dans la vie de personnes particulières.  Rarement mes parents ont eu la chance de voir ce que j’ai fait dans ma vie et ce que je suis devenue grâce à leurs valeurs et à tout ce qu’ils m’ont inculqué.  En fait ils ont surtout été présents lorsque ça allait mal et que je n’étais pas dans une période riche intérieurement  dans ma vie.  

 

Et pourtant,  cette  veille de Noël fut très différente.  Dans ce temps-là,  je vivais à  huit heures de voiture de chez mes parents mais comme tous les ans je revenais pour fêter Noël avec eux.   Le 24 décembre était un jour de préparation du repas de Noël.  J’avais pour l’occasion des affreux bigoudis dans les cheveux, une crème verdâtre étalée sur ma peau encore mitraillée par des boutons d’acné et un affreux ensemble offert par mes parents que je ne portais que quand j’allais chez eux et que j’étais certaine de rester à la maison tellement j’avais honte de cet accoutrement !

 Professionnellement, je travaillais dans un centre de réadaptation pour toxicomanes comme éducatrice spécialisée, j’étais en charge de groupe.   Je voyais donc défiler énormément de personnes dans une année et ces gens venaient d’un peu partout de ma belle province du Québec !

J’échangeais avec ma mère sur la messe de minuit et sur les rites liés à Noël,  je mentionnais que je n’irais pas à cette messe car c’était surtout un étalage de  robes et de  manteaux chics plus qu’un moment de recueillement.  Ma mère argumentait sur l’effort à faire comme croyant pour la naissance du Christ, bref on ne  s’entendait pas mais pas du tout quand la sonnerie d’entrée se fit entendre.  Je me lançai à toute vitesse dans la pièce la plus proche montrant à ma mère que je n’étais pas présentable.  Je n’entendis pas ce qui se racontait entre le visiteur et celle-ci, j’étirais l’oreille quand elle tira sur la porte et me dit : "Un monsieur veut te parler."  Je pris en vitesse une débarbouillette pour enlever le plus de crème possible de ma charmante petite figure et je rejoignis ma mère et ce curieux invité.  En le voyant, je ne l’ai même pas reconnu.  Pourtant, lui semblait bien me connaitre et être vraiment très content de me voir.  Il se mit à me dire qu’il avait été marqué par moi et tout ce que je lui avais appris en stage.  Je compris donc que c’était un ancien client du centre où je travaillais et qu’il avait réussi à dénicher l’adresse de mes parents.    Il s’assit dans la cuisine et me parla de sa vie, de ses difficultés à rester sobre. Les larmes coulaient sur ses joues telles des rigoles de printemps.    Il élaborait en oubliant ma mère.    La professionnelle  que j’étais  oublia aussi celle-ci et je me mis à lui prodiguer support, encouragement,  renforcement positif et deux heures passèrent.  Avant son départ, il me serra dans ses bras en me remerciant et il salua ma mère qui ne se tourna même pas pour lui rendre la politesse. 

 

Par habitude, je retournai à ma besogne en m’assoyant à cette table remplie de victuaille sans prendre le temps de vraiment regarder ma mère.  En l’espace d’un instant je repris la conversation sur cette messe de minuit, en exposant ma vision.  Puis en sanglot, elle se détourna.  C’est avec une énorme difficulté qu’elle me dit : "Véronique, tu l’as gagnée des millions de fois ta messe de minuit face à Dieu.  Regarde tout ce que tu as fait pour ce monsieur, pour ces gens… As-tu vu tout le courage qu’il a puisé en toi? As-tu pensé à ce Noël sobre que chaque membre de sa famille appréciera?  Comme je suis fière de toi ma grande!"   Je finis dans ses bras, toutes les deux en larmes….Cette femme qui était ma mère avait enfin vu ce que j’étais devenue.   Celle qui ne pleurait jamais et qui était forte comme le roc venait de fléchir pour une des rares fois de sa vie par fierté et c’était moi la cause !  Encore aujourd’hui, je ne me souviens pas du nom de ce monsieur, pourtant il m’a offert un merveilleux cadeau….. J’avais rêvé si souvent et ce depuis ma tendre enfance de voir cette fierté dans les yeux de ma mère….Cette reconnaissance n’a pas de prix.   Ah si j’avais eu cette caméra….comme j’aurais aimé filmer ce moment. 

 

13:15 Écrit par veronique dans Général | Lien permanent | Commentaires (29) |  Facebook |

Commentaires

bonjour Véronique pas besoin de caméra elle se trouve dans ton coeur et dans ton esprit . cette scène y restera a jamais gravée . tu vis des moments inoubliables qui ne s'effacent pas . je te souhaite une bonne journée avec de gros bisous .

Écrit par : jean-pierre | 26/11/2009

Coucou Véro, Tu auras toujours ces souvenirs dans ta mémoire,
même si tu n'as pas pus les filmer,se sont des
souvenirs que tu n'oublieras jamais.
Bonne journée à toi,bisous ensoleillés de Mimi.

Écrit par : MiMi du SuD | 26/11/2009

Bonsoir Véro Tu sais, je pense que bien plus tôt tes parents savaient que tu étais une personne bien.
Peut-être ne savaient-ils pas comment te le dire.
Grâce à cet événement, ta maman a pu te serrer dans ses bras et te dire combien elle était fière de toi.Tu te souviendras toujours de cette veille de Noël...
Je t'embrasse bien fort.

Écrit par : Mousse | 26/11/2009

Une merveilleuse ... histoire de vie. Les gens peuvent paraitre très durs bien souvent, ce qui ne les empêche pas de craquer certaines fois au vu de leur entourage. Cela est la preuve qu'ils ont grand coeur malgré un aspect rigoureux.
Bises Véro.
Pierrot

Écrit par : L'Esthète | 26/11/2009

BONSOIR merci de passer sur mon blog et d'y laisser des coms,je voulais te dire que tu t es trompée dans ton adresse skynettu as mis http:///femmeinvisible2 un srach de trop j ai eu du mal a te trouver
kissssssss bonne soirée

Écrit par : penelope | 26/11/2009

Bonsoir Véronique Une caméra n'était pas nécessaire pour que tu te souviennes de ce moment.... Mais je suis sure aussi, que ta maman savait tout cela bien avant... Passe une bonne soirée. Bizz

Écrit par : martine | 26/11/2009

coucou véro il a des choses dans la vie qu' on garde bien dans notre tete va et sa reste gravée a j amais
bon vendredi a toi petit ange de véro
dany

Écrit par : dany | 27/11/2009

c'est de toute façon gravé dans ton coeur quoi de plus merveilleux qu'un bon souvenir.

Ce weekend va être des plus remplit pour ne pas dire surchargé.
Samedi rechercher Simon je trépigne d’impatience
Après Saint Nicolas pour les enfants défavorisés
Asbl la maison du cœur de Hannut
Après spectacle à Bruxelles .
Je suis tellement surexcité à l’idée de tout cela que cela m’empêche de dormir

Bisous :o)

Écrit par : pascal | 27/11/2009

Bonjour Véro.. Nous voilà vendredi, que la semaine passe vite, et en plus voilà la pluie qui s'invite ce matin Pffff...et en plus on n'annonce rien de bon ce weekend !
C'est gravé à jamais dans ta mémoire et ça reviendra chaque fois que tu en auras besoin, c'est comme ça les bons souvenirs...Heureusement que nous en avons !
Je te souhaite une agréable journée…ma douce
Gros bisous

Écrit par : Chadou | 27/11/2009

Bonjour ma très chère vero maman courage
Une fois de plus j'ai été émue par ce récit merveilleux que tu as conté si bien
Cal est un magnifique cadeau de NOËL et chaque année il perdurera le 25 décembre !!! Tu te souviendras que ta maman t'aimait comme tu aimes tes moussaillons ,quelle merveilleuse pensée en cette période oû tant de personnes seront solitaires sans argent et sans abri !!!
Un souvenur mervelleux que tu as partagé ce matin avec moi qui ai perdu une maman que j'adorais et qui me manquera aussi !!!
Bonne journée ma toute belle
Gros bisous MEL

Écrit par : mel-and-tof | 27/11/2009

Bon vendredi mon amie Véeonique Bonjour mon amie Véronique
Bonjour mon amie Véronique j’espère que tu vas bien ?
J'ais toujours aimé les gens plein de coeur et tu en posséde braucoup mon amie tes récits le prouvent et de jours en jours je t'apprècie beaucoup
Vendredi déjà le temps passe vite sauf pour ceux qui on besoin de repos après une semaine de travaille ces jours sont les bienvenus car le week-end approche et j’espère que le soleil seras avec-nous mais c'est mal partit ici enfin c'est la saison
Je te souhaite un vendredi plein de bonheurs de santé avec beaucoup de douceur à toi mon amie Dany et tous ceux que tu aimes et je t’envoie de très gros bisous de toute mon amitié
Maurice

Écrit par : Maurice | 27/11/2009

Bonjour Véro, Je te souhaite une bonne journée,
ici c'est sous la pluie !! lol !!
et oui il pleut sur notre Midi...
Bisous à toi,de Mimi

Écrit par : MiMi du SuD | 27/11/2009

BONJOUR VERONIQUE tu as fais un magnifique travail et ta maman doit être fière de toi tu sais des souvenirs d'enfances d'ados ou d'adultes il faut garder les meilleurs hélas pour moi ceux de l'enfance ne sont que souffrances morales et physiques alors j'essaie de les oublier mais au moindre petit truc ils ressortent comme un diable
grâce a DIEU je n'ai plus de souffrances morales comme étant enfant j'ai beaucoup souffert physiquement par les interventions chirurgicales sur les os mais je n'y pense même plus voila
maintenant j'ai mon magnifique jardin mes roses mes fleurs mes enfants mes petiis enfants et mon petit père NOËL sur l'autre blog a 20 mois c'est mon arrière petit fils mon bébé LOUKA adorable
GROS BISOUS VERONIQUE CONTINUES A PARLER DE TOI
DANY
FRUITS CONFITS

Écrit par : fruitsconfits | 27/11/2009

Pour m'être souvent senti inutile, je comprend que cela puisse faire du bien de savoir qu'on a été utile à quelqu'un...
"les valeurs que vous inculquent vos parents" aussi c'est important, on s'en rend compte quand ça a manqué, que vous avez trop souvent été seul on qu'on vous a appris à ne pas aimer les gens, comme une sorte de vertu, et qu'il vous faut lutter tout les jours contre ça... c'est fatigant...

Bonne fin de semaine

Écrit par : Francis | 27/11/2009

Bonjour Véronique Pour ce qui concerne la messe de minuit je partage entièrement
ton avis.Pour ce qui est du coeur,le tien doit être énorme,de nos
jours cela devient de plus en plus rare,l'égoïsme règne en maître.
Bisou belgicain.
Duke

Écrit par : DUKE | 27/11/2009

Bonsoir Véronique Très jolie cette histoire Véronique, et ces souvenirs resteront graver à Jamais. bisous et passe un bon xeek end.

Écrit par : Michel | 27/11/2009

Bonjour Véronique il ne suffit pas d'aller à la messe pour apporter et offrir aux personnes dans le besoin, tu peux être fiére de toi.
tu as un gros coeur
Passes un bon week-end
Bisous
Marie

Écrit par : Marie | 27/11/2009

Bonsoir Véro c'est magnifique !
quoi de plus beau que d'essayer d'aider les plus démunis et les autres tout simplement
pour moi pareil c'est spontané même si parfois ça fait mal
tout gros bisous véro passe une bonne soirée
en tout cas un superbe blog !!!

Écrit par : Anne | 27/11/2009

Je me rappelle lors de mon séjour en maison d'enfants, nous allions porter un morceau de bûches à quelques personnes âgées. C'est dommage que tous ces gestes disparaissent dans notre société.. A bientôt. Bizzz

Écrit par : Jice | 27/11/2009

Bien belle histoire! J'en retiens que, comme moi, tu portes des vêtements que tu n'aimes pas pour faire plaisir à qui te les a offerts;

que oui, l'esprit de Noël, il était si présent que tu n'avais pas du tout besoin de la messe;

et que tu te souviens de l'émotion de ta mère, sa sincère fierté surprise devant ce qu'elle avait fait de toi - avec ton aide :-) ...

Bien belle histoire

Écrit par : Edmée | 27/11/2009

Bonjour Véro.. Merci, de ton petit mot ma douce...Nous aujourd'hui, nous avons une réunion avec nos amis de Francorchamps cet après-midi mais le temps ne seras pas folichons..Il fait encore bien venteux ce matin..et ils annoncent de la pluie ! Qu'est ce cette journée va encore nous réserver ? Un petit rayon de soleil serai bien venus, espérons !
Gros bisous et bonne journée...je ne sais pas si il va faire aussi "grigneux" chez toi !..

Écrit par : Chadou | 28/11/2009

Bonne journée mon amie Véronique Bonjour mon amie Véronique
La journée commence par la grisaille le soleil vas avoir encor du mal à s’imposer aujourd’hui ici mais des amies comme toi nous donne cette douceurs que le temps nous prive Je te souhaite une journée pleines de santé et de bonheurs à toi mon amie Véronique ta famille et tous ceux qui sont prés de toi et qui te sont chère, et t’envoie de très gros bisous de toute mon amitié qui est grande pour toi
Maurice

Écrit par : Maurice | 28/11/2009

Ce fut ton Père Noël à toi, cet homme plein de gratitude.
Comme ça a dû te faire chaud au coeur !
Ce texte est magnifique, Véro.
je t'embrasse, bon w-e à toi et tes proches.

Écrit par : EDOUARD | 28/11/2009

kicou petite véro je te souhaite un bon dimanche et de gros bisous que pour toi
dany

Écrit par : dany | 29/11/2009

Bon dimanche mon amie Véronique Bonjour mon amie Véronique
Un très bon et très doux dimanche à toi mon amie Véronique j’espère que tu vas bien ?
Je pense bien à toi et te souhaite une journée merveilleuse ou bonheurs et douceurs de santé soit bien présent pour toi mon amie, et toute ta famille tous aux cours de ce jour, et je t’envoie de gros bisous et toute mon amitié prends bien soin de toi
Maurice

Écrit par : Maurice | 29/11/2009

Tu as raison ça n'a pas de prix.

Écrit par : matheo | 29/11/2009

bonsoir Véro on a les larmes aux yeux en lisant ce que tu écris on peut aisément se construire la scène eh oui ta maman peut être fière de toi quel bonheur d'avoir donné a cet homme une nouvelle vie, toute sa vie il te sera reconnaissant et je suis sûre plein d'autres personnes aussi

entre nous, la crème verdâtre, je vois pas bien, mais c'est pas grave
gros bisous tendre Véro et bonne soirée

Écrit par : nays | 29/11/2009

Bonsoir Véronique,
Je suis très ému par ce très beau texte!
Tu vois le père Noël existe :-)
Merci pour ton passage sur mon blog (je me réveille de ma sieste...bisous de Chipie)
Amicalement
Alain

Écrit par : alainnnvanma | 01/12/2009

A mon avis , nos parents nous aiment quoi que soit la décision que l'on prendra dans la vie , ce qui est important , c'est de savoir rester humain sans oublier les autres ;)
Bonne soirée

Écrit par : Urban | 01/12/2009

Les commentaires sont fermés.